Un Week end avec SkyTing – 10hrs Advanced Teacher Training

Quand je me suis remise au Yoga en 2015, en recherche d’informations et d’inspirations je naviguais sur les hashtags yoga d’instagram lorsque je suis tombée sur le compte du studio SkyTing.

Coloré, moderne, joyeux et loin des approches trop rigoureuses et sérieuses ce fut tout de suite un match. Le yoga avait l’air fun et accessible !

SkyTing c’est 3 studios à New York, un Teacher training, des retraites, des vêtements. Le premier studio de Chinatown a été fondé par Chloé Kernaghan et Krissy Jones, qui voulaient offrir un yoga accessible – ouvert à tous niveaux – aux New yorkais qui avaient besoin de décompresser de leurs journées busy busy – dans un espace accueillant et différent de certains studios empreints de tradition et de spiritualité. Chez elles, pas de Bouddha mais une girafe géante.

Pour ces deux professeurs, le yoga doit être simple et ludique, pas une lutte contre soi-même, vouloir repousser ses limites ou bien venir pour brûler des calories.

Tout cela pour en venir au fait que lorsque j’ai appris qu’elles venaient donner un 10h advanced teacher training à Paris, je devais y assister !

Les premiers mots qu’elles ont prononcé m’ont tout de suite parlé :

«  Vous n’êtes pas ici pour apprendre à faire des « fancy » poses de Vinyasa qui rendent bien sur Instagram . Nous voulons que nos élèves aient une pratique qui soit dans la longévité et loin de tout risque de blessures »

Et tombaient pile au moment où je  me demandais ce que je voulais montrer du yoga. Apparemment c’est la mode de montrer des postures très avancées, bref des postures que je ne pratique pas. Je suis plus intéressée par l’expérience du yoga, des asanas, leur aspect thérapeutique également. Dans ce monde d’image, il faut montrer des postures esthétiques, qui font rêver mais souvent loin d’être accessibles à tous. Or le yoga se doit d’être accessible à tous, d’être bienveillant et non frustrant si on arrive pas à toucher ses pieds, faire le grand écart ou monter sur les mains. Nous avons tous un corps différent et des capacités différentes.

Ce week end fut une thérapie pour mon corps et pour ma pratique. Nous avons découvert leur pratique qui mêle vinyasa, katonah, kundalini, Iyengar. Et ca tombe vraiment bien car ce sont les types de yoga que j’apprécie et qui m’intéressent le plus.

Leurs mots et leur approche ont vraiment résonné avec ceux de ma formatrice Clotilde Swartley et j’ai mieux compris pourquoi ma formation était certifiée « Yoga alliance USA ».

Les américains sont un peu plus en avance que nous sur la pratique du yoga car cela fait des années que cela est populaire de l’autre côté de l’Atlantique. Ils ont eu le temps d’appréhender la pratique et ses effets, les blessures, le business, ils ont crée leurs propres formes de yoga, les premières plateformes de vidéos en ligne, ils ont des milliers de livres sur le sujet.

Si il y a une vision américaine que j’apprécie, c’est l’aspect fonctionnel du yoga. Là-bas, on a pas honte d’utiliser des accessoires, de prendre les adaptations qui nous font le plus de bien, les profs ajustent franchement sans timidité.

Pour en revenir au training, nous avons pratiqué leur série qui comprenait beaucoup moins de chaturanga que le vinyasa que je pratique habituellement, des alignements nouveaux et ce fut tout aussi intéressant et puissant.

 Nous avons exploré des ajustements « profonds » et « francs ».

Comment créer des cours autour de thèmes précis et qui respectent nos articulations (comme ne pas surcharger ses hanches par l’enchainement de plusieurs postures debout ou d’équilibres), les saisons ou encore l’actualité (oui oui).

Nous avons échangé sur nos visions du yoga, ce que nous voulions transmettre, rester sur notre style d’enseignement et ne pas enseigner des postures que nous pratiquons peu, pour faire plaisir aux élèves.

Certains profs sont fait pour enseigner les postures avancées qu’ils pratiquent à merveille, d’autres non. Chaque professeur possède sa voix et sa voie, son style d’enseignement, sa propre énergie. Je le répète beaucoup mais trouver son professeur est très important en yoga.

Etre au contact de Chloé et Krissy fut très rafraichissant, mais aussi de Dages Juvelier Kates, enseignante et formatrice de Katonah Yoga, qui nous a partagé son approche.

Notre petit travail à la maison aussi, très bienveillant, qui consistait à analyser le corps d’un autre élève et créer une petite série juste pour lui, pour travailler sur son corps spécifiquement, certaines parties qui auraient besoin d’aide pour se relâcher, s’assouplir, se renforcer.

Je ressors de ce week end convaincue de ma vision du yoga et de ce que je veux transmettre, avec pleins de nouveaux outils et idées pour créer mes séries, décomplexée de mes « faiblesses », encore plus passionnée en somme !

Je conseille vivement d’assister à leur prochain teacher training quand elles repasseront à Paris et si vous avez l’occasion de passer par New York, d’aller pratiquer dans leurs studios.

You must visit :

http://www.skytingyoga.com/

https://www.katonahyoga.com/

http://www.thestudio.yoga/

https://www.dagesjuvelierkeates.com/

En France :

https://www.mirz-yoga.com/ Marine, la fondatrice était présente au training et s’est formée au Katonah Yoga