Thème du mois : L’ancrage

Photo par Julie Anghelou

L’ancrage, l’enracinement, c’est se connecter à la terre pour reprendre conscience de son corps dans l’espace. Etre dans l’acceptation du moment présent et habiter pleinement notre corps.

S’ancrer permet de lutter contre le stress qui est généré par la dispersion mentale. En effet, en s’ancrant, on sort sa conscience de la tête et on l’installe dans ses pieds, son bassin. On quitte le monde de l’imaginaire, des rêves, pour revenir dans la réalité du monde terrestre, de la matière.

L’enracinement lié au premier chakra Muladara, qui est notre chakra des fondations, notre lien aux choses terrestre concerne les jambes et les pieds. D’où l’importance d’avoir les jambes actives, les pieds qui pressent le sol dans les postures debout. De manière générale, avoir conscience de chaque partie de notre corps en contact avec le sol. Trouver notre ancrage dans chaque posture de yoga nous permet de tirer les bénéfices des postures.

En ayant cette qualité d’enracinement, notre équilibre et notre stabilité en sont renforcés que ce soit physiquement ou mentalement.

Nos asanas (postures) auront de meilleures fondations et nous pourrons développer l’espace interne qui améliorera la circulation de notre énergie. Plus nous sommes enracinés, plus nous développons une conscience profonde de l’alignement.

Les bénéfices d’un bon ancrage : limiter les pensées négatives, le sentiment d’insécurité, les crises d’angoisse. Avoir plus de confiance en soi, résister à la vie pour mieux accomplir ses projets.

Si notre chakra Muladara est trop fermé, cela va générer de la peur, de l’anxiété et entrainer des troubles digestifs, des douleurs dorsales, vertébrales et lombaires.

Les postures de yoga permettant de travailler notre ancrage sont :

–       Les postures debout qui renforcent les jambes

–       Les postures accroupies qui ramènent notre bassin vers la terre et assouplissent nos chevilles

–       Les postures qui permettent d’étirer et détendre le bas du dos

 Photo par Julie Anghelou Photo par Julie Anghelou